Suivez-nous :         application      kit média      
Accueil - Marchés - Conjoncture – Un environnement de marché toujours favorable

Conjoncture – Un environnement de marché toujours favorable

16 juillet 2018
<span>Conjoncture</span> – Un environnement de marché toujours favorable

La confiance reste de mise pour les entreprises, qui conçoivent, produisent et commercialisent des équipements pour la construction et de manutention. Détails, avec les éléments de marché du Cisma.

Même si l’activité a montré quelques signes de ralentissement sur le premier trimestre. La tendance reste néanmoins très positive pour le reste de l’année. L’activité est forte mais progresse à un rythme moindre. Voilà en substance le constat qui peut être fait sur la première partie de cette année. A l’instar de l’économie française (hausse du PIB de 0,3%), les industriels du Cisma ont noté un fléchissement de l’activité sur le premier trimestre. Le rythme de progression des ventes ou des commandes a été plus fort que l’an dernier. Toutefois, malgré les niveaux records atteints, l’activité reste encore très dynamique. Tous secteurs confondus, les industriels continuent d’enregistrer des commandes, que ce soit sur le marché domestique ainsi qu’à l’export. Les prévisions de chiffre d’affaires des industriels demeurent bien orientées avec une croissance attendue cette année aux alentours de +10% pour les entreprises de matériels et systèmes de manutention et entre +5% et +10% concernant les entreprises de matériels pour le BTP.

Les TP moteurs

Depuis quelques mois, l’activité du bâtiment montre des signes de ralentissement. Ce sont les constructions résidentielles qui reculent alors que les mises en chantiers de bâtiments non résidentiels se maintiennent voire enregistrent une légère progression. Du côté des travaux publics, l’horizon est totalement dégagé. Les travaux urbains sont en hausse. Les travaux routiers accélèrent. Le Grand Paris tire l’activité vers le haut. Les entrepreneurs sont globalement optimistes et les carnets de commandes très bien fournis. Les prévisions sont bonnes pour le restant de l’année avec une croissance attendue de l’ordre de 4%. L’activité de location se porte également bien même si les loueurs ont freiné leurs achats de matériels, ces derniers ayant déjà beaucoup renouvelé leurs parcs au cours des deux dernières années.

Aussi, les ventes de matériels compacts sur le marché français affichent globalement un très léger recul de 2% en cumul sur 5 mois : -4% pour les pelles sur pneus, -5% pour les pelles sur chenilles mais +10% pour les chargeuses compactes et même +32% pour les chargeuses sur pneus. Les ventes de matériels lourds ont légèrement progressé (+1,5%). Les ventes de matériels routiers enregistrent un vif rebond de 42% au premier trimestre. Enfin, les constructeurs de matériels pour la fabrication et le transport du béton affichent leur satisfaction avec une nouvelle année de croissance qui se profile.

L’export dynamique

Les exports de matériels pour la construction sont en hausse de 6,4% en cumul à fin mai. Cela s’explique essentiellement par la hausse des exportations vers l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Italie alors que celles vers les Etats-Unis (deuxième pays client) reculent de plus de 13% sur la période.

Les industriels soulignent les difficultés de recrutement mais aussi d’approvisionnement en composants qui contraignent leurs productions. La charge de travail des industriels s’est accrue sur le premier semestre de cette année. La charge de travail dans les ateliers ainsi que dans les bureaux d’études reste supérieure aux attentes des chefs d’entreprise. L’opinion des industriels sur les carnets de commandes demeure très positive. Les stocks de produits finis restent très bien gérés et se situent à un niveau tout à fait conforme à la normale. Le second semestre sera dynamique.

Cisma : Les chiffres clés
Evolution des ventes de matériels compacts en cumul sur les cinq premiers mois de l’année : -2%
Evolution des ventes de matériels de production en cumul sur les cinq premiers mois de l’année : +1,5%.

J-N.O
Tous crédits : CDF.

P1 : Les gammes lourdes béneficient d’un effet de rattrapage.
P2 : Les matériels compacts marquent le pas, à un niveau élevé.