Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - BTP – Xavier Huillard, P-DG de Vinci : « Le modèle économique de Vinci tourne bien »

BTP – Xavier Huillard, P-DG de Vinci : « Le modèle économique de Vinci tourne bien »

8 janvier 2016
<span>BTP</span> – Xavier Huillard, P-DG de Vinci : « Le modèle économique de Vinci tourne bien »

A l’occasion de la remise des prix de l’innovation, Xavier Huillard, président directeur général de Vinci, a confirmé la bonne résistance du groupe en 2015.  

« Les activités des concessions autoroutières et aéroportuaires vont bien, voire très bien pour l’aéroportuaire », déclare Xavier Huillard, « nous développons nos métiers sur le grand international pour aller chercher les relais de croissance qui nous manquent à l’heure actuelle en France et en Europe ». De fait, et en dépit d’un contexte peu propice et du ralentissement de l’économie mondiale, Vinci résiste. « Nous aurons la confirmation, après clôture de l’exercice 2015, que notre modèle économique tourne bien, y compris quand la météo s’assombrit sur nos marchés historiques », indique Xavier Huillard, « nous avions anticipé une légère baisse de notre CA global ; nous allons sans doute réaliser un exercice quasi stable avec une marge opérationnelle en léger progrès, ce qui est, vu l’environnement économique, une très belle performance ».

Innover pour progresser

Pour lui, la compétition s’intensifiant, il faut faire la différence par l’innovation, la créativité. « Dans un monde qui s’accélère, où les tendances sont de plus en plus floues et où il est de plus en plus difficile de faire des prévisions, reste une vraie valeur qui est d’être agile, réactif, créatifs, et de savoir s’adapter dans le mouvement », poursuit Xavier Huillard, qui ajoute « l’innovation chez Vinci est une démarche faisant converger progrès technique, performance économique, protection de l’environnement, amélioration des conditions de travail et implication de nos partenaires dans nos projet »,

Xavier Huillard en est convaincu : « l’enjeu étant cette notion de performance globale de Vinci car c’est ainsi que l’on crée de la valeur pour tous ». Ceci est d’autant plus essentiel dans le contexte économique actuel complexe, incertain par endroit, difficile dans d’autres comme en France, pour certaines des activités de contracting du groupe.

Après avoir rappelé que « la COP 21 et, comme sujet essentiel, la protection de la planète au cœur des débats, préoccupation partagée par Vinci », Xavier Huillard, a rappelé que « le groupe pleinement engagé et capable de développer des solutions à bas carbone que Vinci est prêt à déployer ». Un challenge qu’il perçoit moins comme une question de technologie que d’état d’esprit. De fait, il s’agit simplement de transgresser les habitudes en passant d’une approche séquentielle à une approche globale horizontale en faisant appel à l’intelligence collective. Pour Xavier Huillard, « c’est aussi un sujet d’innovation managériale et de gouvernance au moins autant qu’un sujet technologique, un challenge participatif qui permet de mettre en lumière la créativité, l’esprit d’initiative et l’enthousiasme dont font preuve les collaborateurs du groupe ».

J-N.O

Photo : Xavier Huillard, président directeur général de Vinci