Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - BTP – Eiffage : résultat net part du groupe en hausse de 33,3 % en 2016

BTP – Eiffage : résultat net part du groupe en hausse de 33,3 % en 2016

23 février 2017
<span>BTP</span> – Eiffage : résultat net part du groupe en hausse de 33,3 % en 2016

Eiffage annonce un chiffre d’affaires 2016 en progression de 0,7 % à 14 milliards d’euros, avec un résultat net part du groupe en augmentation de 33,3 % à 416 millions. Cette année, l’entreprise table sur une légère croissance de son activité et sur une nouvelle progression de ses résultats.

Grâce à un quatrième trimestre dynamique (+ 4,8 %), notamment dans la branche « Travaux » (+ 5,0 %), le chiffre d’affaires 2016 consolidé d’Eiffage, 14 milliards d’euros, s’est inscrit en hausse de 0,7 % à structure réelle et en repli de 0,2 % à périmètre et change constants.

Avec un résultat opérationnel courant de 1,97 milliards, la marge opérationnelle s’est établit à 11,4 % (contre 10,3 % en 2015). Ce résultat opérationnel progresse à la fois dans les branches « Travaux » (+ 10,2 %) et « Concessions » (+ 11,8 %).La marge opérationnelle atteint 3,3 % dans le premier secteur et 48,4 % dans le second. Le résultat net part du groupe a augmenté quant à lui de 33,3 % à 416 millions.

Dans la branche « Travaux », l’activité est restée stable à 11,5 milliards d’euros (- 1,2 %). Elle a été soutenue par la croissance à l’international : + 4,5 % à 2,73 milliards, les récentes acquisitions réalisées en Allemagne (MDM, Bohn), en Suisse (Yerly) et au Benelux (Vuylesteke) y ont contribué à hauteur de 78 millions, soit 3 %. En France, le chiffre d’affaires a cédé 1,5 % à 8,72 milliards d’euros.

A noter, le C.A du pôle « Infrastructures » s’est replié de 1,1 % à 4,33 milliards. En progression à l’international (+ 9,6 %), il a chuté de 5 % dans l’hexagone en raison de l’achèvement des travaux de la LGV Bretagne/Pays-de-la-Loire. L’activité est restée stable dans la route, elle a cru de 2,8 % dans la construction métallique. Le C.A de la branche « Énergie » s’est contracté de 3,3 % à 3,46 milliards. Il a augmenté de 4,6 % à 2,56 milliards dans les « Concessions ».

Quid des perspectives 2017 ? Grace à une prise de commandes qualifiée de soutenue et un carnet de commandes « Travaux » en hausse de 5,1 % sur un an à 12 milliards (soit 12,6 mois d’activité), le groupe anticipe une légère croissance de son activité et une nouvelle progression de ses résultats.

J.D

Crédit photo : Eiffage