Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Entreprise - Thierry Braine-Bonnaire, directeur de Clim’adapt – « L’adaptation au changement climatique est un sujet central »

Thierry Braine-Bonnaire, directeur de Clim’adapt – « L’adaptation au changement climatique est un sujet central »

21 septembre 2020
<span>Thierry Braine-Bonnaire, directeur de Clim’adapt</span> –  « L’adaptation au changement climatique est un sujet central »

En février dernier, le Cerema* a obtenu le label « institut Carnot » pour Clim’adapt. Cette structure est destinée à favoriser les partenariats de recherches entre le Centre et des acteurs publics ou privés, autour de l’adaptation au changement climatique. Thierry Braine-Bonnaire, son directeur depuis juillet, nous expliquent les missions de cette entité.

(Photo ci-dessus : Thierry Braine-Bonnaire, directeur de l’instut Carnot Clim’adapt. CEREMA)

Chantiers de France : Quel est rôle de l’institut Carnot Clim’adapt ?

Thierry Braine-Bonnaire : Les instituts Carnot ont été créés en 2006. La France possède une grande expertise universitaire mais le transfert de ces connaissances vers le monde socio-économique se révèle parfois difficile. Les Instituts doivent fluidifier ce passage et encourager le travail avec le privé. Il en existe 39, dans des secteurs variés, tels que la santé, l’agriculture, l’agroalimentaire ou le numérique. Ils perçoivent des fonds de l’État afin de fournir des ressources aux laboratoires et d’étudier les applications possibles de leurs travaux. Le Cerema* a obtenu ce label d’excellence pour la structure Clim’adapt. L’adaptation au changement climatique est un sujet central, ce qui ne veut pas dire qu’il faut baissee la garde dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Toutefois, La majorité des ouvrages de 2050 existent déjà. Il faut prévoir leur évolution. Le Cerema possède une compréhension fine des enjeux locaux et des problèmes d’infrastructures. C’est une occasion de développer nos activités avec les collectivités locales et les entreprises.

CdF : En quoi consiste le travail de votre équipe ?

T. B.-B. : Nous devons voir les activités du Cerema par le prisme du Carnot : rencontrer les entreprises privées et des collectivités, déterminer leurs besoins puis les traduire en un projet de recherche appliqué pour les laboratoires. Ces derniers étudient de nombreuses questions : mobilité territoriale, montée des eaux, économie circulaire, suivi des ouvrages, risques géotechniques.

CdF : Quelles sont les conditions pour conclure un partenariat avec Clim’adapt ?

T. B.-B. : Ces partenariats doivent comporter une dimension de recherche, de production de connaissances. Au-delà de ce critère, nous pouvons travailler avec des entreprises de toutes tailles et des collectivités locales.

CdF : Comment se sont déroulés vos premiers mois à la tête de l’Institut ?

T. B.-B. : Je me suis immergé dans les thématiques du Cerema. J’ai découvert le fonctionnement d’un établissement scientifique. C’est une structure encore jeune, née du rapprochement de plusieurs entités. Chacun est arrivé son histoire, son domaine de compétence. L’objectif sera ensuite de développer nos relations avec les entreprises. J’ai déjà été sollicité par des entreprises d’ingénierie et de BTP à propos de Clim’adapt. Nous participerons au Rendez-vous Carnot à Lyon, les 18 et 19 novembre, un salon d’affaires où les entreprises peuvent rencontrer les différents instituts.

Propos recueillis par M. D.

*: Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement.