Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Entreprise, Matériels - Ouvrage d’art – Le barrage de l’Alisgiani passé au crible

Ouvrage d’art – Le barrage de l’Alisgiani passé au crible

18 novembre 2020
<span> Ouvrage d’art <span/> – Le barrage de l’Alisgiani passé au crible

À Chiatra en Haute-Corse, siteet est intervenue sur le barrage de l’Alisgiani dans le cadre d’un programme complet d’auscultations.

Légende : Ce programme complet d’auscultation génie civil permet d’identifier le comportement de la structure et les phénomènes évolutifs significatifs de son vieillissement.

La société spécialisée dans la surveillance des infrastructures a été mandaté par l’Office d’Equipement Hydraulique de Corse pour assurer le suivi de ce barrage réalisé en enrochement avec masque bitumineux sur le parement amont. Construit entre 1964 et 1969, l’ouvrage d’art retient un volume d’eau de 11 300 milliers de m³ pour une longueur de 155 mètres et sert à la production d’électricité, l’irrigation et l’alimentation des communes en aval.

Relevés topographiques

Le programme de maintenance, de sécurisation et de modernisation du barrage lancé cette année est appuyé par les inspections réglementaires périodiques. Plusieurs phases complémentaires ont rythmé ces opérations d’auscultation dédiées à identifier précisément la santé structurelle
de l’ouvrage. En cote basse, le parement amont de l’ouvrage a tout d’abord été entièrement couvert par un relevé photographique via
drone. Le drone réalise alors une progression au plus près de l’ouvrage pour acquérir des données haute-résolution avec un rendement
important. Les surfaces internes du reniflard et de l’évacuateur de crues ont également été couvertes par un drone léger depuis la
galerie d’écoulement. Tous ces relevés acquis in-situ sont ensuite convertis en supports d’inspection par l’intermédiaire de traitements photogrammétriques. A l’issue de cette opération, les experts en inspection d’ouvrages interviennent pour positionner les potentiels désordres et établir un diagnostic structurel de l’état de l’ouvrage d’art. En complément, des mesures topométriques par tachéométrie sont réalisées pour déterminer, comparer et suivre dans le temps les potentiels mouvements de l’ouvrage. Enfin, et pour caractériser le vieillissement du masque amont, les équipes d’Eiffage Génie Civil – #Ævia réalisent des prélèvements dans le parement. Les carottages sont ensuite analysés en laboratoire afin de subir une batterie de tests permettant la caractérisation du vieillissement des matériaux. Au final, le maître d’ouvrage se voit remettre un rapport présentant les conclusions des inspections et des mesures tout en formulant des recommandations pour d’éventuels travaux de maintenance ou de zones à surveiller.

J-N.O