Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Entreprise, Matériels - Industrie extractive – Vicat passe au bio carburant

Industrie extractive – Vicat passe au bio carburant

15 février 2021
<span>Industrie extractive</span> – Vicat passe au bio carburant

Le cimentier français est le premier groupe industriel à choisir un B100 pour remplacer le GNR (Gazole Non Routier) dans ses véhicules d’exploitation de carrières. Explications

Dans le cadre de sa trajectoire de neutralité carbone, le groupe Vicat franchit une nouvelle étape avec le déploiement d’Oleo100, une énergie alternative 100 % végétale « made in France » de type B100, sur ses engins de carrière. Une démarche qui est fruit d’une collaboration avec Bergerat Monnoyeur, concessionnaire exclusif de Caterpillar en France et Saipol, filiale du groupe Avri, intervient après des essais concluants sur une flotte de camions de sa filiale de transport SATM.

GES

Le carburant sélectionné est autorisé par décret depuis 2018 pour les flottes captives de véhicules poids lourds. Composé à 100 % de colza cultivé et transformé en France, cette énergie renouvelable et biodégradable permet de réduire de 60 % minimum les émissions de gaz à effet de serre et jusqu’à 80% les émissions de particules fines. Cette énergie alternative immédiatement substituable au gazole fossile offre une autonomie équivalente et une utilisation similaire à celui-ci pour les professionnels du transport. Ainsi, il répond aux enjeux de la transition énergétique de façon simple, rapide et concrète.

Taux de service

Vicat étend la mobilité durable aux engins des carrières de son activité Granulats.  Depuis janvier 2020, le groupe a lancé une campagne d’essais sur ses
engins de carrière du site de Pérouges-les-Communaux (01). Ainsi, deux chargeuses sont alimentées en Oleo100 depuis le début de l’année et cumulent à ce jour près de 2 000 heures de fonctionnement tout en conservant un taux de service identique au GNR (pas de panne ou d’incident en lien avec le carburant).

Fort de ce premier retour d’expérience positif, l’exploitant souhaite poursuivre cette transition. Deux autres carrières (Gilly-sur-Isère (73) et Les Houches (74)) alimentent désormais leurs engins à Oleo100. La cimenterie de Montalieu (38) s’est également équipée avec l’installation d’une cuve Oleo100, mise à
disposition par Saipol, et la transition de l’ensemble de sa flotte d’engins vers cette énergie renouvelable. D’ici à l’été 2021, Oleo100 sera déployé sur quinze autres sites en France, dont quatre cimenteries. Au total, ce carburant végétal devrait alimenter plus de 200 véhicules répartis à part égale entre les carrières
cimentières et les carrières de granulats.

Autonomie

Dès 2018, le groupe Vicat s’est investi dans l’usage de ce carburant vert en équipant sa filiale SATM de camions, compatibles à l’utilisation du B100 d’Oleo100. Puis en octobre 2019, SATM a vu la mise en service de sa première station d’Oleo100 par Saipol, située à Saint-Michel-de-Maurienne (73). Cette station dispose d’une cuve de 50 000 litres de carburant et approvisionne les camions de la flotte SATM. D’une autonomie allant jusqu’à 700 km, les véhicules couvrent les deux Savoie et le sud Isère sans risquer de pannes. Ils permettent aussi de répondre aux enjeux environnementaux du chantier du TELT (Tunnel Euralpin Lyon Turin). Après avoir équipé sa filiale de transport SATM, cette nouvelle étape en carrière et en cimenterie permettra de valider l’utilisation d’Oleo100 sur différents types de véhicules pour étendre l’utilisation de ce carburant vertueux pour l’environnement et continuer à travailler avec
d’autres fabricants d’engins de chantier.

J-N.O

Photo : Avec cette solution, le groupe Vicat vise une réduction de 6 300 tonnes de CO2 équivalent par an, soit l’émission annuelle moyenne de 900 français.