Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Entreprise, Marchés, Matériels - Entreprise – Pourquoi Vinci va encore progresser cette année

Entreprise – Pourquoi Vinci va encore progresser cette année

18 février 2019
<span>Entreprise </span> – Pourquoi Vinci va encore progresser cette année

Chiffre d’affaires 2018 en hausse de 8,1 % à 43,5 milliards d’euros, dynamisme des concessions et du contracting avec de fortes augmentations de l’activité et des prises de commandes chez Vinci Energies et Eurovia et solide progression des résultats. Tous les voyants sont au vert chez Vinci qui prévoit un exercice 2019 sous le signe de la croissance.
Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Vinci a réalisé une performance remarquable en 2018, qui traduit la solidité du modèle concessionnaire-constructeur du Groupe, tant en France qu’à l’international. Dans le contracting, l’année a été marquée par de fortes augmentations du chiffre d’affaires et des prises de commandes chez Vinci Energies et Eurovia. Ces deux pôles ont, par ailleurs, accéléré leur développement à l’international, en réalisant notamment deux importantes acquisitions aux Etats-Unis. De son côté, Vinci Construction, dont le carnet de commandes a également progressé, a stabilisé son niveau d’activité en mettant l’accent sur l’amélioration de sa rentabilité. Dans les concessions, Vinci Airports affiche des trafics passagers soutenus sur la quasi-totalité de ses plateformes. Après l’intégration des aéroports de Salvador, de Kobe, d’Airports Worldwide et de Belgrade, le nombre de plateformes gérées a été porté à 45. En 2019, une fois le processus de prise de participation majoritaire finalisé, le portefeuille s’enrichira de l’aéroport de Londres-Gatwick, deuxième aéroport du Royaume-Uni et huitième européen, qui deviendra la plus grande plateforme de Vinci Airports (46 millions de passagers en 2018). Le trafic de Vinci Autoroutes a progressé sur les 10 premiers mois de l’année, conformément aux attentes, avec un trafic poids lourds toujours tonique. Cette tendance s’est renversée à la suite des perturbations occasionnées par les évènements de la fin d’année. Dans cet environnement, le groupe a continué de bénéficier de conditions de financement très favorables, et a pu ainsi, malgré des marchés plus volatils, refinancer sa dette en réduisant son coût et accroître sa liquidité.

Hausse

Dans ce contexte, le groupe aborde l’année 2019 avec confiance, et envisage une nouvelle progression de son chiffre d ‘affaires et de son résultat. Il anticipe de nouvelles progressions de son chiffre d’affaires et de son résultat. Sur les plateformes aéroportuaires, le trafic, à périmètre constant, devrait continuer de progresser, à un niveau toutefois moindre qu’en 2018, en raison d’un effet de base élevé. Par ailleurs, l’aéroport de Londres-Gatwick devrait être intégré au cours du 2e trimestre. L’évolution du trafic sur le réseau autoroutier du groupe devrait suivre celle de l’activité économique en France, hors événements exceptionnels. Dans le contracting, le bon niveau des carnets de commandes permet d’envisager une évolution positive, à structure comparable, du chiffre d’affaires dans l’ensemble des pôles. Celui-ci bénéficiera, de plus, de l’intégration en année pleine des récentes acquisitions réalisées principalement à l’international.

Chiffres clés
En millions d’euros 2018 2017 Variation 2018/2017
Chiffre d’affaires2 43 519 40 248 +8,1 %
Capacité d’autofinancement (EBITDA) 6 898 6 500 +6,1 %
En % du chiffre d’affaires 15,9 % 16,2 %
Résultat opérationnel sur activité 4 997 4 607 +8,5 %
En % du chiffre d’affaires 11,5 % 11,4 %
Résultat opérationnel courant 4 924 4 592 +7,2 %
Résultat net part du Groupe 2 983 2 747 +8,6 %
Résultat net dilué par action (en €) 5,32 4,91 +8,4 %
Cash-flow libre 3 179 2 525 +25,9 %
Endettement financier net (en milliards d’euros) (15,6 ) (14,0 ) (1,6 )
Dividende par action (en €) 2,673 2,45 +9,0 %

Evolution du trafic total de VINCI Autoroutes -0,5 % +1,7 %
Evolution du trafic aéroportuaire passagers +6,8 %1 +12,4 %
Carnet de commandes au 31 décembre (en milliards d’euros) 33,1 29,3 +13,0 %

J-N.O
Photo : En France (57 % du total), le chiffre d’affaires s’élève à 24,8 milliards d’euros, en progression de 4,6 % à structure réelle et de 3,7 % à périmètre constant, reflet de la bonne dynamique des métiers du contracting